123 cesarienne
Bienvenue sur le forum 123 césarienne
Vous pouvez des a présent vous inscrire
si cela n'est pas fait ou vous enregistrée si vous déjà membre de ce forum
Je vous remercie de votre visite et encore bienvenue sur 123 césarienne ces a vous maintenant de décidée de vous inscrire ou pas admin


Pour toutes celles et ceux qui se sentent concernés par la césarienne, qui ne se contentent pas d'entendre l'important c'est que la maman et le bébé aillent bien !!
 
AccueilS'enregistrerRechercherFAQConnexion

Ouvrir le tchat dans une popup.

Partagez | 
 

 BEBE PREMATURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Messages : 1138
Réputation : 10
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 32
Localisation : 17400 VERVANT

MessageSujet: BEBE PREMATURE   Lun 25 Mai - 15:13

L'accouchement, vous ne l'envisagiez pas avant quelques semaines. Pourtant, votre bébé semble pressé de montrer le bout de son nez... Un empressement qui vous inquiète.

Prématurité : quand s'inquiéter ?
Douleurs inhabituelles, contractions rapprochées qui ne passent pas au repos, perte des eaux, voire saignements : ces symptômes doivent vous alerter. Il peur s'agir de signes annonçant une naissance prématurée. Votre médecin établira son diagnostic en examinant votre col. Selon les cas, il vous imposera du repos, vous proposera la visite hebdomadaire d'une sage-femme ou, si la menace de prématurité est trop grande, décidera de vous hospitaliser.
Du repos ! C'est le principal remède au risque de prématurité. Vous devrez éviter les charges lourdes, renoncer aux tâches ménagères pénibles, vous allonger quelques heures par jour. Assise, le repos n'est pas total car votre bébé continue d'appuyer sur le col...

Pourquoi faut-il garder votre bébé au « chaud » le plus longtemps possible ?

La médecine néonatale a fait d'énormes progrès. Certains des bébés nés très prématurément (25 semaines) peuvent survivre mais des séquelles sont possibles.
Chaque semaine gagnée in utero, c'est environ 150 g de pris, moins de risques de complication, une durée d'hospitalisation raccourcie.
Les trois derniers mois, les organes affinent leur développement. Et les différents systèmes (digestif, respiratoire, neurologique...) poursuivent leur maturation.

Prématuré ou pas ?

Avant 28 semaines*, on parle de prématurissime. Les risques respiratoires, neurologiques et infectieux se conjuguent. Jusqu'à 30 semaines, le nouveau-né prématuré reçoit pratiquement toujours une assistance respiratoire.


Entre 28 et 32 semaines, on parle de grand prématuré. Votre bébé restera en couveuse ou en incubateur et, pour lui permettre de grossir, il sera nourri par sonde.
De 32 à 37 semaines, il s'agit bien de prématurité. A partir de 32, et surtout de 34 semaines, les risques respiratoires et neurologiques sont plus faibles. Néanmoins, la couveuse est toujours d'actualité.
Au-delà, votre enfant sera considéré comme né à terme : avec un mois d'avance, il aura un bon poids, saura téter, réguler sa température...
Un temps bousculé aussi pour vous. Les médecins ont l'habitude de dire que la maman est prématurée comme le bébé... Parce que cette naissance est pour vous aussi un peu précipitée.

Ne culpabilisez pas : vous n'y êtes pour rien. Et puis, ce bébé a besoin de toute votre attention dès sa venue au monde : malgré la couveuse et l'environnement hospitalier, vous pourrez être pleinement sa maman !

S'il naît prématuré, y aura t-il des conséquences ?

Les conséquences de la prématurité sont mal connues. Voilà pourquoi un enfant né prématurément sera suivi particulièrement pendant ses deux premières années (environ 4 visites par an), jusqu'à l'acquis de la marche et du langage.
Jusqu'à ses 2 ans, personne ne demandera à votre tout-petit de réaliser au même moment les « exploits » de son cousin Théo né à la même date, mais à terme ! Il faudra accepter un petit décalage... qui se résorbera au fil de ses progrès !

Mon bébé est né prématuré

Votre bébé a quelques semaines d'avance ? Rassurez-vous, s'il est plus fragile à la naissance, un suivi particulier lui permettra de se développer comme les autres.

Aujourd'hui, 7,2 % des bébés naissent prématurés, un taux en augmentation depuis quelques années. On parle de prématurité quand un enfant naît avant le 8e mois de grossesse. On distingue plusieurs niveaux : s'il est né entre la 34e et la 37e semaine d'aménorrhée, c'est une prématurité moyenne. S'il est né avant la 33e semaine, il s'agit d'un grand prématuré.

En quoi un prématuré est-il différent à la naissance ?

Votre nouveau-né est plus petit et présente un poids plus faible que la moyenne. Ses besoins ne sont donc pas les mêmes que s'il était né à terme. Selon son âge gestationnel, les grandes fonctions de son corps (appareils respiratoire et digestif, système immunitaire, thermorégulation) ne sont pas toutes arrivées à maturité.
Il a plus de difficultés à se réchauffer. Il n'est pas encore capable de gérer sa température corporelle. C'est pourquoi il passe ses premiers jours ou semaines dans une couveuse, parfois avec un petit bonnet et une couverture pour éviter les pertes de chaleur.
Un prématuré a du mal à s'alimenter. S'il est né avant la 33e semaine, son organisme ne sait pas coordonner les réflexes de succion et de déglutition. Il reçoit donc son lait directement dans l'estomac par l'intermédiaire d'une sonde gastrique. Certains nouveau-nés ont des compléments en sucre et en calcium par voie intraveineuse.

Un prématuré a des fragilités respiratoir

Un bébé né avant la 36e semaine présente parfois une détresse respiratoire, plus ou moins forte. Ses poumons manquent de surfactant, substance qui permet de conserver les alvéoles grandes ouvertes.
Il est moins résistant aux infections. C'est la raison pour laquelle il est isolé dans un box stérile. Toute personne qui s'en occupe, parents ou personnel, doit se laver fréquemment les mains pour ne pas importer des microbes de l'extérieur.

L'hospitalisation d'un enfant prématuré

De quelques jours à plusieurs mois, jusqu'à ce que son organisme soit mature, un bébé prématuré a besoin de soins particuliers et reste donc à l'hôpital. Plusieurs services accueillent les prématurés selon leurs besoins.

Le service de réanimation infantile existe dans les maternités de niveau 3. Il accueille les bébés qui ne peuvent pas respirer sans assistance.
Le service de néonatologie existe dans les maternités de niveau 2. Il prend en charge les bébés qui respirent tout seuls. Dans ces deux services, les parents sont invités à participer aux soins, à lui parler, à le caresser. Pour le protéger des infections, il est nourri de préférence au lait maternel : soit au sein s'il peut téter, soit par un autre moyen en tirant votre lait

Pour les prématurés, un suivi particulier la première année

Comme tous les bébés, votre enfant sera suivi par un pédiatre (ou médecin traitant) et vacciné comme les autres.
Si c'est un grand prématuré, il sera vu en complément par un pédiatre hospitalier. Ce suivi peut être complété par des visites au CAMSP (Centre d'action médico-sociale précoce) présent dans certains départements.


Plus la prématurité est importante, plus un bilan général entre 4 et 6 mois s'avère indispensable. Il permet de détecter des anomalies neurologiques et de dépister d'éventuelles difficultés sensorielles, auditives ou liées au développement psychomoteur.
Le suivi est nécessaire jusqu'à l'adolescence de façon à dépister d'éventuels troubles mineurs qui apparaissent secondairement et peuvent gêner la scolarité.
Des réseaux périnatalité se mettent en place au niveau des régions pour suivre de plus près tous les prématurés pendant leurs premières années.

forum premature http://www.enfant.com/forums/forumdisplay.html?f=174
Revenir en haut Aller en bas
http://123cesarienne.gonzesse.org
 
BEBE PREMATURE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
123 cesarienne :: ARTICLES :: UNE FOIS QUE BEBE ET LA-
Sauter vers: